Retour

Grossesse et soins dentaires

Publié le 2009-02-15

Ecrit par Dr Anto Youssef

Les traitements dentaires peuvent parfois être nécessaires pendant une grossesse. Les dentistes recommandent généralement que les traitements électifs soient faits avant la conception ou après l’accouchement. Mais les futures mamans pourraient se questionner sur leur santé dentaire lors de leur grossesse, sur la sécurité de se faire un traitement d’urgence, ou sur les autres procédures dentaires.


Soins pour les dents et les gencives

Le saignement des gencives est considéré comme une réaction secondaire à la grossesse. La gingivite (inflammation des gencives) est causée par un changement hormonal qui augmente la circulation sanguine se dirigeant vers les gencives. La gingivite, ou maladie des gencives, peut être contrôlée par une hygiène bucco-dentaire approfondie qui inclut le brossage des dents et l’utilisation du fil de soie dentaire. On recommande même de se rincer la bouche à l’eau salée dans certains cas extrêmes de saignement des gencives. Si la gingivite n’est pas considérée sérieusement, elle peut affecter la santé du bébé. Ce n’est pas encore clair si les maladies de gencives peuvent mener à une naissance prématurée, mais c’est contemplé par les médecins.

Le saignement des gencives est une réaction normale lors d’une grossesse, mais qui peut être maitrisée par de bonnes mesures d’hygiène dentaire

Il faut se brosser les dents régulièrement avec une brosse à soies souples, et ce après chaque repas pour aider à prévenir la gingivite et la carie dentaire. Il faut passer le fil de soie dentaire après chaque repas également. La soie dentaire devrait atteindre le contour de chaque dent pour éliminer toute plaque dentaire accumulée autour de la gencive. Il ne faut s’inquiéter si la gencive saigne en passant la soie dentaire; le saignement se réduit tranquillement à mesure que la santé des gencives s’améliore.

Il ne faut pas reporter un nettoyage dentaire. Lorsque l’hygiéniste dentaire enlève la plaque et le tartre caché, ça permet de garder les gencives en santé. Les dentistes recommandent un nettoyage à tous les six mois. Une femme enceinte pourrait se faire des nettoyages dentaires plus fréquents, surtout si elle a des difficultés à contrôler la gingivite.


Traitements dentaires pour les futures mamans

tLa plupart des procédures dentaires devraient être faites lorsque le dentiste diagnostique un problème, parce que tout ce qui soutient la santé buccodentaire de la maman permettrait également d’améliorer la santé du bébé. Il existe toutefois certains traitements électifs dont il est préférable d’attendre après la naissance du bébé avant de les faire.

Les radiographies de routine, telles que celles prises lors d’un examen dentaire, doivent être évitées durant la grossesse. Si toutefois une femme enceinte a une urgence dentaire, ou si elle souffre d’une douleur extrême dans sa bouche, un dentiste a besoin de radiographies pour détecter le problème. Lorsque les radiographies dentaires sont nécessaires, le dentiste prendra des précautions extrêmes pour que le bébé reste en sécurité. Une couverture en plomb est alors utilisée pour protéger l’utérus. La quantité de rayons X qui passe à travers le plomb est presque insignifiante.

À propos des radiographies dentaires, les dentistes normalement les évitent complètement au cours des deux premiers trimestres de grossesse. C’est plus sécuritaire de prendre une quantité raisonnable de radiographies au courant du troisième trimestre. Mais certains dentistes préfèrent quand même les retarder après la naissance s’ils jugent que cela peut attendre. Néanmoins, dans certaines situations d’urgence, il peut encore être nécessaire de prendre une radiographie.

Se faire des obturations (plombages) ne nuit pas à la santé du bébé. Le dentiste peut réparer une carie dentaire en toute sécurité sous anesthésie locale (novocaïne, lidocaïne ou autres). Plusieurs dentistes ne recommandent cependant pas de remplacer d’anciennes obturations grises contenant de l’amalgame. Certaines études disent qu’en enlevant une obturation grise, les vapeurs d’amalgame créées peuvent être nocives.

Certaines procédures comme les extractions dentaires ou le traitement de canal, peuvent se faire sous anesthésie locale sans provoquer de risque pour le bébé. Parfois, le dentiste peut commencer un traitement de canal et attendre après l’accouchement avant de le terminer. Ceci retarde en plus le besoin de prendre plusieurs radiographies. L’anesthésie générale doit être évitée durant la grossesse.


Médicaments pour les futures mamans

Le premier trimestre de grossesse est la période qui comporte le plus de risques pour le bébé parce que pendant ce stade, les organes du bébé sont en train de se développer. Certains médicaments pris pendant cette période ont le potentiel d’affecter ce développement des organes, ce qui pourrait entrainer des malformations ou des anomalies congénitales. D’autres médicaments sont par contre considérés sécuritaires.

Les anesthésiques locaux tels que la lidocaïne et la novocaïne sont considérés comme étant sécuritaires pour les femmes enceintes et leurs bébés. Ils sont préférés aux injections intraveineuses ou aux agents inhalés puisque ceux-ci peuvent augmenter le risque de fausse couche si utilisées au courant du premier trimestre. La solution d’anesthésie locale traverse le placenta, il est donc recommandé de ne pas en utiliser une quantité excessive durant les traitements dentaires.

Souvent, les antibiotiques doivent être prescrits par les dentistes soit pour traiter ou prévenir une infection. Si on ne considère pas les allergies aux antibiotiques, les familles de pénicilline et de céphalosporine sont sécuritaires pour la mère. D’autres antibiotiques ne sont pas aussi sécuritaires que la pénicilline parce qu’il n’y a pas eu suffisamment de recherche pour s’assurer qu’ils ne nuisent pas du tout au bébé, mais ils pourraient quand même être prescrits si c’est vraiment nécessaire. L’érythromycine, qui est prescrite pour les personnes qui sont allergiques à la pénicilline, est également acceptable. Le Métronidazole, qui est parfois utilisé pour de graves abcès, peut aussi être pris durant la grossesse. La tétracycline doit être évitée car elle peut influer sur la couleur des dents et des os d’un fœtus en développement.

L’analgésique le plus sécuritaire est l’Acétaminophène (Tylenol ou Paracétamol), qui est considéré comme ne causant aucun danger pendant la grossesse. Les anti-inflammatoires non stéroïdien comme l’ibuprofène (Advil ou Motrin) sont généralement considérés sécuritaires, mais jusqu’à environ 32 semaines de grossesse seulement; après ce moment, ils peuvent interférer avec l’accouchement. Si la douleur est plus intense et des médicaments plus forts sont nécessaires, les narcotiques tels que la Codéine ou le Percocet peuvent être utilisés, mais pour une période de moins de quelques semaines.

Lorsque le fluor est pris en suppléments par la mère enceinte, il pourrait protéger les dents en développement contre les caries dentaires du futur bébé. Mais c’est incertain s’il présente un risque pour le fœtus. Le besoin d’utilisation de suppléments de fluor pendant la grossesse est controversé parmi les dentistes. Certaines études ont conclu que les bébés dont les mères ont pris du fluor au cours de leur grossesse ont développé moins de caries; d’autres études n’ont trouvé aucun avantage à utiliser le fluorure. En règle générale, il est conseillé de ne pas ingérer de fluor de plus que la quantité se retrouvant dans l’eau de la ville. Le fluor topique est par contre très conseillé à prendre par la mère lors de son nettoyage chez le dentiste car ça protègerait ses dents à elle contre la carie.



Références

How Pregnancy Affects Your Oral Health (Simple Steps, to better dental health).
Dental Care and Pregnancy (WebMD, better information, better health).