Retour

Tabagisme et maladies des gencives

Publié le 2013-06-24

Ecrit par Dr Anto Youssef

Tout le monde sait que fumer est très mauvais pour la santé. Non seulement c’est une des causes majeures des maladies cardiovasculaires, des maladies respiratoires et des cancers, mais le tabagisme affecte presque tous les organes du corps, incluant les gencives. Il est clair que fumer diminue le niveau de santé en général, mais cet article va traiter uniquement les répercutions bucco-dentaires.


Gingivite et parodontite

Les maladies de gencives (ou maladies parodontales) sont des infections qui démarrent par la plaque dentaire qui contient des bactéries et des micro-organismes nocifs. Cette plaque s’accumule sur la jonction de la gencive et des dents, et si elle n’est pas éliminée par un brossage quotidien et par l’utilisation de soie dentaire, elle finit par se minéraliser et devenir du tartre. La plaque et le tartre chargés de bactéries causeraient une infection et une inflammation du bord de la gencive. On parle alors de gingivite qui est en fait le début de la maladie de gencive.
Si la gingivite s’aggrave, des espaces appelés porches parodontales se forment entre la gencive et les dents. Ces poches ne sont pas visibles à l’œil nu, et sont créées par le fait que l’infection atteint et détruit l’os alvéolaire, c’est-à-dire l’os qui retient les dents en place. Lorsque l’os alvéolaire commence à se détériorer, on parle alors de parodontite.
La gingivite est plus facile à traiter que la parodontite car lorsque l’os alvéolaire se détruit, il se régénère difficilement, ou ne se régénère pas; les traitements garderait surtout l’os à son niveau. Si par contre aucun traitement n’est fait, les dents finissent par bouger et tombent éventuellement car il y a de moins en moins d’os qui les retient. Plus la maladie de gencive est détectée tôt, plus il y a espoir de la traiter.


Tabagisme et gencives

Fumer n’initie pas les maladies de gencives directement. Il faut qu’il y ait eu une infection préalable de la gencive par la plaque dentaire ou le tartre.
Le tabagisme aggrave par contre extrêmement une gingivite ou une parodontite déjà établies. Ceci peut se faire par deux mécanismes :
1. Fumer réduit la production de salive dans la bouche, une condition qu’on appelle xérostomie.
2. Fumer altère aussi le système immunitaire, ce qui diminue l’efficacité de combattre l’infection initiée par la gingivite et la parodontite.
Une des fonctions de la salive est d’établir un nettoyage naturel mais non-complet de la plaque dentaire. La salive contient aussi des anticorps qui combattent certaines bactéries dans la bouche qui causeraient les maladies de gencive. Une diminution de la salive dans la bouche mène alors à une plus grande accumulation de plaque, de tartre et de bactéries nocives.
Le tabagisme diminue l’efficacité du système immunitaire parce que les fumeurs ont les vaisseaux sanguins compressés. Cette compression diminue la quantité de sang qui circule et fait en sorte qu’il y a moins d’oxygène, de nutriments et de globules blancs qui se rendent jusqu’aux gencives pour combattre les infections et garder la bouche en santé.

Fumer après un traitement de gencive

Fumer non seulement aggrave une gingivite et une parodontite, mais en empêche la guérison après un traitement de gencives

Un traitement des gencives constitue à éliminer directement le tartre et les tissus infectés qui se retrouvent sous la gencive, dans les poches créées par la maladie. Ceci peut être fait de façon chirurgicale lorsque les poches sont très profondes. Une approche non-chirurgicale peut aussi être exploitée lorsque les poches sont moins profondes, et le traitement se fait sous anesthésie locale.
Mais en plus de contribuer à la détérioration des gencives, si un fumeur continue à fumer après un traitement parodontal, les gencives guérissent beaucoup moins bien. Maintenir une bonne hygiène buccale est un facteur important pour qu’un traitement de gencive réussisse, et ceci inclut l’arrêt du tabagisme.
L’usage du tabac est donc clairement relié aux maladies parodontales. Arrêter de fumer devrait être considéré de façon adjointe avec un traitement des gencives pour que celui-ci puisse bien réussir. Arrêter de fumer est alors une des très bonnes façons de garder ses dents et de viser une meilleure santé générale.

Références
1. Tobacco and Periodontal Diseases (University of Minnesota, Division of Periodontology).
2. Smoking causes 50% of gum disease’ (BBC News).
3. Smoking and Periodontal Disease (Fob Null Channel sur YouTube).